Boule japonaise et PIB

Ce week-end, j’ai finalement trouvé le temps d’installer trois « boules japonaises » pour éclairer le corridor, en remplacement de deux simples ampoules qui pendaient nues depuis avril. Oui je sais, plus de huit mois depuis l’emménagement. Nous avions choisi d’essayer trois boules de tailles différentes: la plus grande dans l’entrée, la moyenne au milieu du couloir, et la plus petite près de la chambre.

L’effet sur la perspective est réversible. Depuis l’entrée, le couloir semble plus long qu’avant (puisque la boule la plus lointaine est plus petite que la normale) alors que depuis la cuisine, le couloir semble plus court (puisque la grosse boule de l’entrée ne semble finalement pas si petite ou si loin). Le plus important: cela donne une atmosphère calme au couloir, qui devient une vraie pièce. Et ça donne envie d’accrocher des cadres.

Boules japonaises

Ce mardi, Barak Obama s’est adressé à ses concitoyens lors d’un traditionnel « discours sur l’état de l’Union ». Plus inhabituel: le discours était accompagné de « transparents », quelques planches infographiques préparées par la Maison-Blanche. Ces graphiques ont été diffusés en parallèle avec le discours sur plusieurs chaines télévisées. « Même le Président utilise dorénavant Powerpoint » comme ont dit certains.

Ci-dessous, un des graphiques qui a fait tiquer quelques observateurs: la représentation sous forme de disques (de bulles? de sphères?) du Produit Intérieur Brut 2010 pour les Etats-Unis, la Chine et quelques autres. Le point qui fait débat: Si le PIB des USA fut grosso-modo 3x supérieur à celui de la Chine en 2010, le disque apparaît en surface, comme bien plus grand. Vous ne trouvez pas? Et pour cause: le diamètre a simplement été multiplié par 3 (grosso-modo) par l’auteur de l’infographie. Résultat: le PIB des USA apparaît comme 9 fois plus grand que celui de la Chine.

L'état de l'Union

Alors, manipulation ou incompétence? (je ne répondrai pas à cette question rétho-théorique).

Je ne sais pas si vous avez déjà essayé de construire un graphe à bulles (bubble chart) dans Excel, mais ce n’est pas si simple… Certains diront qu’il n’est pas prouvé qu’un observateur standard perçoive bien la surface et non le diamètre. Que dirait Tufte, le roi des graphiques, à ce sujet?

De toute façon, on peut faire dire aux graphiques ce que l’on veut, surtout si l’on n’est pas économiste et que l’on ne s’adresse pas à des économistes. Ci-dessous, trois graphes comparant l’évolution des PIB des Etats-Unis et de la Chine. Time is of the essence. Trois graphes réalisés en quelques minutes avec Gapminder.

PIB en US$, ajusté pour l'inflation

PIB USA-Chine, en PPP$, ajusté pour l'inflation

PIB par habitant, en US$, ajusté pour l'inflation

Bref, ce n’est pas aujourd’hui sur ce blog que nous comprendrons la relation et l’évolution des PIB américain et chinois. Mais croyez-moi, ces boules japonaises dans le couloir sont quand même du plus bel effet!

Cet article a été publié dans ordinateur avec les mots-clefs : , , , , , . Bookmarker le permalien. Les commentaires et les trackbacks sont fermés.

Un commentaire

  1. stephan
    Le 31 janvier 2011 à 12:55 | Permalien

    Et puis les deux situations ont quand même pour but d’éclairer!