Infographie et politique

Petite observation dont je me garderai de tirer une conclusion politique.

Au journal télévisé de ce lundi 23 avril 2012 à 19h30, sur la RTBF (télévision publique francophone belge), deux écrans infographiques présentent les résultats du premier tour de l’élection présidentielle française. Le premier écran présente les scores obtenus par les deux premiers candidats; le second écran présente les scores obtenus par les trois suivants.

Les voici (cliquer pour voir en grand):

Les proportions ne m’apparaissent pas respectées. Dans la première capture d’écran, l’écart visuel entre les deux scores semble plus important que le 1,5% qui sépare les deux candidats. Dans la seconde capture d’écran, les deux écarts visuels sont différents (donc à priori, représentatifs) et pourtant de manière évidente, incohérents avec les scores relatifs des trois candidats.

J’ai introduit les divers pourcentages dans une feuille Excel et par une règle de trois, j’ai re-dimensionné les images pour coller aux proportions correctes des résultats électoraux du premier tour.

Pour la première infographie, cela donne (cliquer pour agrandir):

Et pour la seconde:

Quelle leçon en tirer?

Comme indiqué au début de ce billet, je me garde d’une interprétation politique. Mon message est plutôt le suivant:

Si l’on crée une représentation graphique, et pas simplement une liste de chiffre, on le fait convenablement. C’est une question de bon sens. On ajoute la représentation visuelle comme complément ou alternative aux chiffres, donc il faut que le message soit identique. Si le visuel dit autre chose, c’est au mieux inefficace, au pire un manque d’éthique.

Au mieux donc, la RTBF devrait changer d’infographiste ou lui taper sur les doigts.

Cet article a été publié dans divers, ordinateur avec les mots-clefs : , , , . Bookmarker le permalien. Les commentaires et les trackbacks sont fermés.